10:00-12:30 討論会「カミュと日本:その親和性」
[アニメーター:稲田晴年]
10h00-12h30 table ronde « Camus et le Japon : affinités »
[animée par Harutoshi Inada]

・ジャン= クロード・ジュゴン(筑波大学)「日本人の時間体験の諸側面:現在は永遠か?」

時間というものは、目に見える形で区切る事実によってその経過が十分に分節化されなくなると、現在のなかで動かなくなるか、周期的に回帰するようになる(M・エリアーデの永劫回帰を参照)。日本人の生活様式を見ても、日本の文化が生み出したもの(俳句、短編小説、写生画、満開の桜、生の食べ物、相撲)を見ても、過去や未来という他の時間を押しのけて、現在ないし現在の周期的反復が価値を持つようになったことが分かる。

J.-C. Jugon (Tsukuba) « Aspects du temps vécu au Japon : le présent est-il éternel ? »

Quand le temps n’est plus assez scandé par des faits novatoires qui matérialisent son écoulement, il tend à s’immobiliser dans le présent ou à revenir cycliquement (cf. l’éternel retour de M. Eliade). Le style de vie japonais ainsi que les productions culturelles de l’archipel (haïku, nouvelles, croquis sur le vif, cerisiers en fleur, crudité de la cuisine, sumo) révèlent que le présent ou sa réitération cyclique ont été valorisés au détriment des deux autres états du temps que sont le passé et l’avenir.

・稲田晴年 (静岡県立大学)「カミュと俳句」

カミュの『手帖』には詩的な断章が見られるが、これらはその簡潔さにおいて俳句を思わせるものである。一方、ロラン・バルトは俳句を高く評価し、コレージュ・ド・フランスの講義で扱っている。このようなバルトの見解や日本人の俳句研究者の説を援用してカミュの詩的断章を分析すると、形容詞や副詞を排除して物そのものに迫る姿勢から、その理念においてきわめて俳句に近いことが明らかになる。

H. Inada (Université préfectorale de Shizuoka) Camus et le haïku »

Les Carnets de Camus contiennent des fragments poétiques qui rappellent les haïku par leur style laconique. De son côté, Roland Barthes qui appréciait beaucoup les haïku donna des cours sur ce thème au Collège de France. Si on analyse certains passages poétiques de l’œuvre de Camus en se référant à Barthes et à des spécialistes japonais du haïku, on constate que ces écrits participent de l’esprit du haïku en ce qu’ils tentent de montrer l’objet tel qu’en lui-même, sans recourir ni aux adjectifs ni aux adverbes.

・若森榮樹 (獨協大学)「カミュと日本古典詩における<現在>の意識」

初期作品からすでにカミュが展開している「現在時」の礼賛は逆説的だ。「現在」は、それがもっとも脆く、壊れやすく、はかないが故にこそ貴重な、今しか享受できないものとなる。このようなカミュ的「今」は 、日本のいわゆる「永遠の現在」としての「今」、たとえば丸山真男が『日本の思想』で否定的に述べている神道的な「中今(なかいま)」とは異なる。むしろそれは中世日本の女性歌人、たとえば藤原俊成女の歌に見られる詩的姿勢、フランス語で言えばvivre sur l’arête du temps という詩的姿勢に近い。このような時間意識こそがindividualisme altruisteという逆説的なカミュの文学的姿勢を生んだと言える。

Y. Wakamori (Dokkyo) « Le présent sur l'arête — conscience du présent chez Camus et les poètes japonais du XIIIe siècle »

L’éloge du présent, chez Camus, est paradoxal ; le présent ne lui devient précieux qu’à cause de sa précarité et de son être éphémère avoisinant sa mort subite. Il semble que ce « maintenant » camusien corresponde moins à cet « éternel présent » dans lequel le politologue Maruyama Masao a cru découvrir ce qui depuis des millénaires déterminerait la conscience du temps des Japonais, qu’à celui des poètes classiques du treizième siècle. Ils vivaient toujours sur l’arête du temps à cause de guerres et de famines incessantes et trouvaient dans le présent l’unique chance de bonheur et la possibilité de communiquer avec les autres. Malgré un écart géographique et historique énorme, une certaine affinité spirituelle se fait sentir et nous invite à réfléchir sur l’essence même de la littérature.

・有田英也(成城大学)「歴史との闘い —日本の反近代主義者はカミュをどのように読んだか」

小林秀雄(1902-1983)は、戦中・戦後の日本の主要な保守知識人である。彼は1942年に「近代の超克」座談会(『文学界』)に参加し、歴史家や哲学者とともに開戦理由について論じた。この座談会を戦争への知的協力と見なす論調はいまもある。1950年、小林はカミュの『ペスト』を書評し、疫病によって封鎖された町の住民たちを戦死した青年兵士らと比較して歴史の怪物性を指摘している。近代性に対して懐疑的であったにもかかわらず、小林は『反抗的人間』を書いたカミュのように、歴史と闘うある種の態度を探求した。

H. Arita (Seijo) « Combat contre l'Histoire : Camus lu par certains antimodernes japonais »

Hideo Kobayashi (1902-1983) est un des intellectuels conservateurs japonais majeurs, pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Il participe en 1942 à la Table ronde « Dépassement de la modernité », présentée dans une revue littéraire, pour discuter des causes de la guerre avec des historiens et des philosophes. Cette table ronde est considérée comme un acte de collaboration intellectuelle avec le pouvoir militaire. En 1950, il écrit deux comptes rendus de La Peste de Camus, dans lesquels il compare les habitants de la ville sous l’emprise de l’épidémie aux jeunes soldats tués durant la guerre et y remarque l’aspect monstrueux de l’Histoire. Malgré son pessimisme à l’égard de la modernité, Kobayashi a cherché, tout comme le Camus de L’Homme révolté, une certaine attitude pour combattre l’Histoire. 

   
とじる fermer